Le voile en débat politique

Après l’interdiction en France du port du voile intégral, la Cour Européenne doit statuer sur ce débat qui fait encore fureur. Entre les préjugés et les vérités oubliées, il y a effectivement de quoi diviser sur un quasi-tabou de société qui doit être discuté et auquel il faut trouver une solution, quelle qu’elle soit. Question aux ressors philosophiques, donc, que celle que doit se poser la cour Européenne: interdire le voile intégral est-il contraire aux fondamentaux des droits humains érigés en grands principes? Problématique épineuse sur laquelle se penche la CEDH, Cour Européenne des Droits de l’Homme suite à la plainte déposée par une Française de 24 ans qui souhaite pouvoir porter la burqa ou le niqab

En espace public, visage dévoilé

Depuis 2010, la loi prévoit que l’espace public ne tolère pas de tenue qui vise à cacher un visage. Le port de tels vêtements peut conduire à 150€ d’amende et/ou à un stage sur la citoyenneté. Une jeune femme, dont on ne connait pas l’identité mais seule la confession -musulmane- a donc saisi Strasbourg pour relancer au niveau européen le débat d’une loi qui la dérange. Selon elle, les libertés fondamentales sont restreintes par l’interdiction du port du voile et elle se réfère alors à l’article 3, dont l’intitulé dit à peu près que sont interdits les « traitements inhumains ou dégradants ». Si l’article se réfère à l’origine à la torture, la jeune femme compte s’appuyer dessus pour revendiquer ce qu’elle considère être un droit.

Un cas pour un principe

Sont également mis sur le tapis les articles 8, 9 et 10 qui portent sur le respect de la vie privée, du droit à la liberté de pensée, de religion, d’expression. Tant de thèmes qui sont ici abordés. Enfin, selon la jeune musulmane, la loi soulève la question de la discrimination entre religions, ethnies et sexes. Pour ses avocats, ce choix relève d’une liberté personnelle appartenant à la « sphère privée ». Les représentants de l’Etat français rétorquent que la loi vise simplement à aider la vie en société.